LA FACE CACHÉE DE MARGO, Livre

la face cachée de margoMar-go-Roth-Spie-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s’introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l’entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit. Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle a disparu.Quentin saura-t-il décrypter les indices qu’elle lui a laissés pour la retrouver ? Plus il s’en approche, plus Margo semble lui échapper…


● Titre : La Face Cachée de Margo
● Auteur : John Green
● Genres : Young-Adult / Jeunesse / Aventure
● Nombre de pages : 400 pages
● Edition : Gallimard Junior
● Prix broché : 15€90



 CRITIQUE PRESSE

« John Green avait prouvé son talent pour écrire des romans mettant en scène des problématiques adolescentes avec Qui es-tu Alaska ?. Ce nouvel opus est encore une réussite. Loin d’être un simple récit du quotidien d’un adolescent américain, ce roman séduit par le mélange des genres. En effet, il est à la fois un récit policier , un road-movie et un roman initiatique. L’omniprésence de l’humour ajoute au plaisir de lecture. Ainsi, alternent un intense suspense et des séquences burlesques. Malgré quelques longueurs, ce roman distraira sûrement de nombreux adolescents, tout en les incitant à quelques réflexions introspectives. »
– Lecturejeune



BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR, John Green
A l’issue de ses études universitaires à Kenyon College (Gambier, Ohio) en 2000, il s’est installé à Chicago. Il a été chroniqueur de radio et critique littéraire pour des revues spécialisées. Il a également analysé des livres pour la Critique Littéraire du New York Times et écrit pour All Things Considered une émission de la National Public Radio et WBEZ, la station de radio publique de Chicago. Green a vécu deux ans à New York pendant que sa femme complétait son troisième cycle universitaire.

Son premier roman, Qui es-tu Alaska ? a été récompensé par le prestigieux prix Michael L. Printz Award, décerné chaque année à un livre à destination du public adolescent. Il a également reçu le prix d’honneur de cette distinction pour son second roman Le Théorème des Katherine. La Face Cachée de Margo est son troisième roman pour adolescents. Son cinquième roman, Nos étoiles contraires est sorti en 2012 et est adapté au cinéma par Josh Boone.



◆ MON AVIS ◆

J’aime John Green. L’ayant récemment découvert — comme beaucoup d’ailleurs — grâce à Nos Etoiles Contraires, j’ai totalement été charmée par la plume de cet auteur. Il a su trouver les mots justes pour me faire dévorer chacun de ses livres. Bien que je ne les ai pas encore tous lu, ces romans figurent tous dans ma pile-à-lire. Je ne lis que rarement ce genre littéraire, préférant tout ce qui sort du commun, mais John Green a réussis à me faire aimer cela. Il aborde des thèmes assez complexes auxquels les adolescents d’aujourd’hui sont confrontés chaque jour. Et je l’admire beaucoup pour cela.

Revenons-en à nos moutons comme on dit. La Face Cachée de Margo est le troisième roman de John Green et tout aussi génial. Bien que l’histoire trouve ses fondements dans une histoire d’adolescents qui tombent amoureux, ce roman se distingue par son côté mystérieux. Tout d’abord, cette couverture jaune, avec cette étrange flèche sur fond bleu. Quoi de mieux pour éveiller la curiosité de ses lecteurs ? Passons. Ce livre est raconté au point de vue internet par Quentin Jacobsen, un lycéen comme les autres. Ou peut-être pas. Sa seule différence est qu’il est fou amoureux, presque hanté, par Margo Roth Spiegelman, sa voisine qu’il connait depuis qu’ils sont enfants. Il mène une vie normale avec son petit coeur qui bat secrètement pour Margo, jusqu’à ce que celle-ci l’entraîne dans une expédition de nuit. Mais elle finit par disparaître et Quentin est déterminé à la retrouver car il se persuade qu’elle lui a laissé des indices.

Dès les premières pages, John Green nous hypnotise par son talent d’écriture. Il trouve toujours les mots pour nous faire dévorer son roman jusqu’à la fin. Le premier chapitre porte sur un événement qui a marqué Quentin et Margo dans leur enfance. Etrange façon de débuter un livre mais ce côté mystérieux est très bien écrit. On veut la suite. Le roman m’a plu, mais encore plus après que Margo soit portée disparue. A partir de ce moment, le livre change complètement et on se retrouve presque dans une enquête policière menée par Quentin. Et j’ai adoré ! L’auteur nous laisse des petits indices dans ses paragraphes et il nous amène à enquêter, nous aussi, avec le personnage principal. On réfléchit avec lui. On découvre avec lui. On est étonné avec lui. C’est comme si une relation s’installait entre nous et Quentin. Peut-être suis-je en train d’exagérer mais c’est vraiment cette impression que j’ai eue. Et puis il faut dire que les descriptions à la John Green sont plutôt pas mal !

De plus, cet auteur a toujours la phrase qui va nous amener à réfléchir sur sa signification au regard de notre propre vie. L’humour est aussi de la partie, à forte dose, et j’ai beaucoup apprécié cet aspect du roman, surtout vers la fin du livre.

Cependant, s’il y a bien un seul point sur lequel j’ai été déçue, c’est la toute fin du livre. Tout se termine comme ça, d’un coup. Moi qui aie dévoré ce livre en moins d’une semaine, quelle ne fut pas ma surprise pour cette fin ! On ne s’attend pas à cela et l’auteur aurait peut-être dû développer un peu plus. Dommage pour ce magnifique roman, mais cela n’a en rien stopper mon admiration devant la plume de cet auteur.

En bref, un roman qui a su me plaire dès la première page. John Green est un auteur au talent exceptionnel qui a su — moi pourtant si difficile à adorer, dans son intégralité, un livre — me plaire dans tous ces livres. Un bon cocktail où chaque dose est très bien mesurée : un peu d’humour, un peu d’aventure, un peu d’amour, un peu de mystères dans un pavé à la couverture magnifique. Un véritable coup de coeur.

◆ Note : ★★★★★ ◆

coup de coeur



EXTRAIT

« Tu iras dans les villes de papier et tu n’en reviendras jamais. »

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s