GONE, Livre tome 1

goneImaginez : tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser… Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et à tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido Beach. Passé la première période d’euphorie, les enfants doivent maintenant s’organiser pour survivre. Qui va s’occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre en urgence !


● Titre : Gone
● Auteur : Michael Grant
● Genres : Fantastique / Young-Adult / Science-Fiction
● Numéro : Tome 1
● Nombre de pages : 664 pages
● Edition : Pocket Jeunesse
● Prix poche : 8€10



 CRITIQUES PRESSE

« Les nombreux rebondissements et les dialogues percutants, au cours desquels le portrait psychologique des personnages s’étoffe, dynamisent le récit […] font que le lecteur s’attache aux protagonistes du roman. »
– Ricochet-jeunes.org

« Ce livre se dévore : il emporte le lecteur dans ses multiples péripéties et exerce une fascination malsaine. On est frappé par la cruauté des enfants, par leur comportement pas si éloigné de celui des adultes. L’histoire n’évite pas les stéréotypes et nous plonge dans un univers typiquement américain, mais incite tout de même à se poser des questions, à réfléchir sur la barbarie du monde qui nous entoure. »
– Lecturejeune



BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR, Michael Grant
Michael Grant est le pseudonyme de Michael Reynolds, auteur d’ouvrages pour la jeunesse. – Utilise avec son épouse l’auteur Katherine Applegate (1956-….) le pseudonyme collectif : Applegate, K.A. Michael Grant a passé une grande partie de sa vie sur la route. Élevé dans une famille de militaires, il a fréquenté dix écoles dans cinq États différents, ainsi que trois établissements en France. Adulte, il a gardé le goût des voyages et s’est d’ailleurs orienté vers l’écriture parce que c’était l’un des rares métiers qui ne l’obligeraient pas à s’enraciner. Son plus grand rêve est de faire le tour du monde en bateau et de visiter tous les continents. Il vit à Chapel Hill, en Caroline du Nord, avec sa femme, l’écrivaine Katherine Applegate, leurs deux enfants, et beaucoup trop d’animaux de compagnie.



◆ MON AVIS ◆

Cela fait un bon paquet de temps que je connais cette saga littéraire en six tomes. Je l’ai découverte il y a un peu plus de cinq ans et je n’ai pas pu m’empêcher d’acheter les livres au fur et à mesure de leur sortie française. Cette époque-là était d’ailleurs ma « période science-fiction » et j’ai trouvé le résumé assez accrocheur ! En tout cas, j’ai très apprécié ma première lecture ! Depuis j’ai bien dû y lire au moins cinq fois… Oui ce n’est pas mal, sachant que j’ai lu Nos Etoiles Contraires que quatre fois alors que c’est mon livre préféré et que je ne l’ai que depuis peu.

Trêve de bavardages ! Revenons-en à notre livre. Gone raconte l’histoire de Perdido Beach, petite ville un peu perdue en Californie. Samuel Temple, « Sam », est en cours lorsqu’un événement inattendu surgi. Il n’a suffit que d’une seconde pour que la vie des enfants de Perdido Beach ne bascule : toutes les personnes au-delà de 15 ans ont soudainement disparues. Au début, les enfants sont extrêmement euphorique ! Ils peuvent faire ce qu’ils veulent, quand ils veulent, où ils veulent, à qui ils veulent, bref c’est le paradis, selon eux ! Mais ils vont vite se rendre compte qu’ils n’ont plus personne pour leur faire un bon petit déjeuner le matin avant d’aller à l’école. Et au moment où les plus grands comprennent cela, s’en suit une organisation pour que tous survivent. Bien que les débuts ne soient pas du tout fructueux, ils finiront par trouver un semblant de vie normale. Puis ils s’intéresseront à ce qu’il s’est passé : ils sont entouré par un dôme.

Je suppose que ceux qui ont lu le livre de Stephen King, ou encore vu la série Under the Dome, adaptée de ce livre ont clairement trouvé des similitudes avec la saga de Michael Grant. N’ayant pas encore lu Dôme mais le connaissant de nom, je ne peux qu’être d’accord avec vous. Mais je trouve que Michael Grant fait de gros efforts pour s’éloigner de l’oeuvre du King ! Pardon l’oeuvre DE King (excusez ce malencontreux jeu de mot).

Ancrée dans la littérature de jeunesse, ce premier tome réussit quand même à s’adapter à toutes les tranches d’âges. De par sa qualité d’écriture et son originalité à l’intérieur de l’idée de Stephen King, ce roman se distingue de son grand voisin. Et je trouve que c’est un gros plus pour ce roman ! De plus, les personnages sont assez creusés, ou plutôt le sont au fur et à mesure qu’on progresse dans l’histoire.

Ce qui est un atout majeur du premier tome, c’est sa capacité à nous faire plonger dans l’histoire. On parvient facilement à s’identifier à tel ou tel personnage et on a l’impression d’être, nous aussi, dans Perdido Beach ! Les descriptions des lieux sont très complètes et on a le droit à de belles images lorsque l’on s’imagine certaines scènes ! Par ailleurs, j’ai beaucoup apprécié les changements de point de vue au cours de l’histoire : on en découvre un peu plus sur ce qu’il se passe à tel ou tel endroit ! C’est assez bénéfique dans la mesure où la ville est vaste et qu’un seul point de vue n’aurait pas pu englobé tout, et on se serait retrouvé avec un livre incomplet.

Pour finir, ce qui est un énorme plus dans le roman, c’est la capacité des personnages à évoluer en fonction de ce à quoi ils sont confrontés. Ils vont apprendre à faire confiance ou au contraire, à se méfier de certaines personnes. Ils vont devoir gérer leurs nerfs après leurs différentes découvertes surnaturelles. Parce que oui, il va se passer des choses étranges, qui vont faire clairement plonger le livre dans le genre de la science-fiction. Et puis tous ces mystères vont ajouter à l’ambiance angoissante du roman. D’ailleurs, en-dessous de chaque chapitre, il y a un décompte des heures et des minutes qui est assez angoissant, il faut le dire ! Mais c’est ce qui va éveiller notre curiosité et nous pousser à acheter les autres tomes !

En bref, un premier tome que j’ai énormément apprécié, bien que ce ne soit pas un coup de coeur. Les autres tomes sont, selon moi, plus appréciables que le premier. Les personnages seront plus matures et prendront un recul face à tout ce qu’il va leur arriver. Un bon premier tome, qui pose les bases d’une superbe saga littéraire.

◆ Note : ★★★★★ ◆



EXTRAITS

« Le prof parlait de la guerre de Sécession quand, tout à coup, il disparut. »

◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆

« Tu ne peux pas mobiliser la peur quand ça te chante. Mais la colère, c’est de la peur dirigée vers autrui. La colère c’est facile. »

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour GONE, Livre tome 1

  1. Poncel-Chauvin dit :

    Il est vraiment sympa à lire.

    J'aime

  2. Camillecture dit :

    Un coup de coeur pour ce tome 🙂
    Ma chronique se trouve ici : http://camillecture.blogspot.fr/2016/04/gone-tome-1.html

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s