THE BOOK OF IVY, Livre tome 1

the book of ivyVoilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple. J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu. Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une ___________________communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion ___________________approche… Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le ___________________tuera.
● Titre : The Book Of Ivy
● Auteur : Amy Engel
● Genres : Young-Adult / Dystopie
● Nombre de pages : 345 pages
● Numéro : Tome 1 : The Book Of Ivy
● Edition : Lumen
● Prix poche : 15€00



CRITIQUE PRESSE

« Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? Book of Ivy est le premier roman d’Amy Engel, à la fois suspense insoutenable, dystopie cruelle et histoire d’amour torturée. »
– Source Inconnue



BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR, Amy Engel
Amy Engel a passé son enfance dans divers pays du monde (Iran, Taïwan) et vécu un peu partout aux États-Unis, de la Californie à Washington D.C. Avant de se consacrer à plein temps à l’écriture, elle a exercé le métier d’avocate – qui s’est avéré moins trépidant au final que dans les séries télévisées. Dès qu’elle a un moment de libre, elle se plonge dans un bon bouquin, ou se livre à son péché mignon : l’achat compulsif de chaussures. The Book of Ivy est son premier roman. Elle vit à Kansas City en Missouri avec son mari et ses deux enfants.



◆ MON AVIS ◆

Après avoir longtemps entendu parler de cette petite perle dystopique des Editions Lumen, je me suis enfin décidée à m’y jeter dessus, après avoir laisser s’écouler le temps où c’était LA grande vedette du moment. Même si avec le second tome sorti il y a peu, difficile de le rater. J’ai donc décidée de me lancer même si j’avais un peu peur de son côté trop populaire et trop apprécié. Mais je n’échappe pas à la règle des fans de cette histoire !

Et cette histoire, c’est Ivy Westfall qui la raconte. Il y a cinquante ans, une guerre nucléaire a réduit la population en cendres. Mais il y a des survivants, qui ont su résister et s’adapter à un monde en proie au plus grand désastre. Et parmi ces survivants, deux familles se sont fait front afin de diriger ce groupe d’une dizaine de milliers de personnes. Et seule l’une a remporté le statut de dirigeante. Ainsi, depuis ce jour-là, une règle a été établie afin de préserver la paix et l’union : les fils et filles de la famille ayant gagné l’honneur de diriger les survivants, doivent se marier aux fils et filles de la famille adversaire qui a perdu. Et c’est là qu’Ivy, membre de la famille perdante, entre en action. On la destine au fils du Président, mais on lui a donné une mission, le tuer. A tout prix.

Wow. Avec une histoire pareille, que dire d’autre ?! J’aime, j’aime, j’aime. Depuis quelques temps, je me mets à la dystopie depuis Divergent de Veronica Roth. Et, j’aime énormément le principe, surtout pour ma passion du post-apocalyptique ! Et avec un tel potentiel, The Book Of Ivy a su gagner mon coeur. Déjà, c’est superbement écrit, on peut le dire. Amy Engel a su nous décrire son univers tout au long du livre, et ces petites informations forment un tout vraiment génial. J’adhère totalement. De plus, les décors sont tellement bien mis en place qu’on a vraiment l’impression d’évoluer au côté d’Ivy. Chaque détail, chaque couleur, chaque bâtiment, chaque chose est placée dans un paysage. Et ça, c’est très positif ! Et puis, pour en revenir à l’univers de l’auteur, chaque élément est cohérent et nous amène à croire qu’un tel monde est possible. Bon ça paraît exagéré dit comme ça mais c’est vraiment cette impression que j’ai eu dès les premières pages et puis par la suite.

Parlons un peu des personnage. Ivy ? Je l’adore. Si vous me connaissez depuis un certain temps, vous savez que je n’aime pas les personnages principaux, en général. Mais là, je l’adore. C’est une battante et son courage est immense ! Mais elle a aussi cette lueur d’humanité dans le coeur qui est saisissant. Elle veut que le monde s’améliore, et c’est cela qui oriente ses choix. Quant à Bishop, celui auquel Ivy est destinée, je l’adore aussi. Gros coup de foudre pour ce personnage au caractère très creusé et à la fois encore très mystérieux. Il est simple, et ne se prend pas la tête pour les tracas du quotidien. Il tient à faire sa part des choses tout en étant réservé et distant de tout et de tous. Je l’adore ! Pour ce qui est des autres personnages, ils sont tous très bien creusés, bien que certains gardent une part d’étrange en eux. Certains ont un caractère qu’on voit venir de loin, et on arrive même à deviner ce à quoi ils pensent. Mais d’autres font durer ce suspens qui pèse tout du long.

Bon, parlons de ce suspens brièvement. Chaque élément, s’il dérive du fil principal de l’histoire, finit par se rattacher au grand puzzle. Mais le suspens est extrême dans ce roman ! On en vient à dévorer le roman pour ENFIN savoir ce qu’il se passe à la fin. Et tout cela est accentué par les quelques petits rebondissements parsemés dans les pages. Des mystères qu’il nous tarde de comprendre, et c’est du vécu vous vous en doutez ! Et la fin, mais cette fin… Elle est… Comment dire ? Parfaite ? Plus qu’original ? Incroyablement bien écrite ? J’avoue que je ne sais que dire. Je n’en dis pas plus, hé hé.

Un petit mot sur les chapitres. Les phrases sont vraiment bien structurées et certaines sont tellement belles qu’elles restent en mémoire ! Des petites morales qui font chaud au coeur, d’autres qui nous font comprendre beaucoup de choses. Etant sensible à cela, je vous invite à voir les deux extraits que j’ai choisi ! Deux parmi tant d’autres… C’est poétique et c’est incroyablement bien fait et placé au bon moment !

En bref, ce roman est une véritable mine d’or où l’originalité, le suspens, les mystères, les idées s’entremêlent de façon si sublime qu’on a l’impression de se prendre une claque en refermant le livre. Coup de foudre intergalactique, et je pèse mes mots. Une bombe (sans jeu de mots) dans le milieu de la dystopie, c’est certain.

◆ Note : ★★★★★ ◆

coup de coeur



EXTRAITS

« Mais j’ai appris à la dure qu’on ne choisit pas la personne qu’on aime. C’est l’amour qui nous choisit, qui se fiche bien de ce qui est pratique, facile ou planifié. L’amour a ses propres projets et tout ce que nous pouvons faire, c’est le laisser agir à sa guise. »

◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆

« Je savais que Bishop subissait le poids des attentes de son père, de même que moi avec le mien. Le président pense qu’il est parfait. Mon père m’estime bourrée de défauts. Mais nos fardeaux sont similaires. Bishop doit toujours se montrer à la hauteur d’un idéal impossible, tandis que moi, je dois constamment prouver que je suis plus qu’une simple déception. »

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour THE BOOK OF IVY, Livre tome 1

  1. ideesalire dit :

    J’ai adoré ce premier tome moi aussi, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de me procurer le second… Si tu cherches des dystopies je suis là, et je pense en connaître pas mal ! 😀

    J'aime

    • Moi je l’ai acheté dès que je l’ai vu !!! Il me fallait le second tome a tout prix :’) Lesquelles préfères-tu ? 🙂 Moi j’en connais un bon rayon maintenant que je m’y intéresse depuis au moins un an ^^ Mais je dois sûrement en zapper !

      Aimé par 1 personne

      • ideesalire dit :

        J’ai commencé avec Gone et Hunger Games, que tu dois connaître je pense vu leur popularité ! Sinon il y a aussi Red Queen, que je vais commencer aujourd’hui ; Stone Rider que j’ai lu il y a deux jours et que j’ai tout simplement adoré ; La Sélection de Kiera Cass que tu dois connaître aussi ; les séries Starters (de Lisa Price) et Uglies (de Scott Westerfeld), Vivants de Isaac Marion ; ou encore Angelfall qui est dans ma PAL. Si tu es un peu plus branchée SF, je te conseille Feed de Mira Grant, une histoire de zombies plus axée sur l’après-apo que le pendant… :3

        J'aime

      • Oh super ! Oui je connais HG et Gone a été ma première saga lue ou la deuxième après Les Héros de l’Olympe impossible de m’en rappeler x) Mais je connais Gone depuis au moins 8 ans ^^ Red Queen, La Sélection, Starters et Uglies de nom mais j’ai le premier Uglies et Red Queen ^^ Angelfall aussi 🙂 Par contre Feed me tente bien je ne connaissais pas mais j’adore les histoires avec des zombies et tout x)

        Aimé par 1 personne

      • ideesalire dit :

        Alors tu vas adorer ! J’ai dévoré les trois tomes en deux jours tellement je suis devenue accro. xD

        J'aime

      • ideesalire dit :

        Et j’ai oublié La Fournaise d’Alexander Gordon Smith, qui est un énorme coup de coeur !!

        J'aime

  2. Laurapassage dit :

    L’ayant lu comme toi il y a peu, alors qu’il est sorti depuis un bon moment, j’avoue avoir eu un réel coup de coeur. Et si tu n’as pas encore eu la suite, tu verras que bien un peu en dessous (selon moi), l’auteure a fait des choix audacieux et étonnants. Une pure merveille cette saga.

    J'aime

    • J’ai acheté le second dès que je suis allée faire un tour en librairie c’est-à-dire quelques jours après avoir fini le 1 !! En général je me méfie des livres qui deviennent bien populaires chez les blogueurs et tout ça mais là le gros choc quoi ! Je pense le lire très bientôt le second car il est court et c’est écrit plutôt gros donc j’aurais vite fait de le dévorer ^^

      J'aime

  3. Bon, bah tu viens de me convaincre de me mettre dans la liste de mes envies :p ! J’espère ne pas être déçue, mais j’en entends beaucoup de bien, c’est déjà ça 🙂

    Si tu aimes la dystopie, je peux te conseiller 7 secondes de Tom Easton, aussi aux éditions Lumen. Je l’ai littéralement dévoré 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s