THE MORTAL INSTRUMENTS, Chronique de saga

the mortal instruments saga
Résumé Tome 1

______Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et, détail terrifiant : le corps de la victime a disparu d’un seul coup ! Mais le pire reste à venir… Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté. Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des Chasseurs d’Ombres… Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.



● Titre :
The Mortal Instruments
● Auteur : Cassandra Clare
● Genres : Young-Adult / Urban Fantasy / Aventure
● Nombre total de pages : 3648 pages (format broché)
● Nombre de tomes : 6
● Edition : PKJ (broché)


BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR, Anne Plichota
Auteure fantasy, Judith Rumlet, connue sous son nom de plume comme Cassandra Clare, est née de parents américains à Téhéran. Son père est professeur dans une école de commerce et auteur, son grand père maternel était le producteur de films Max Rosenberg. Enfant, Judith Rumlet a beaucoup voyagé, notamment en Suisse, en Angleterre et en France. Elle retourne à Los Angeles pour ses années de lycée. Journaliste, elle passe son temps entre New York et la Californie, où elle travaille pour plusieurs magazines dont The Hollywood Reporter. À Los Angeles, Judith Rumlet commence à écrire des fanfictions sous le nom de Cassandra Clare, dont certaines connaissent un certain succès : The Draco Trilogy (2000-2006), basée sur la série Harry Potter, ainsi que The Very Secret Diaries (2000-2001), basé sur Le Seigneur des anneaux. En 2004, Cassandra Clare commence à travailler sur la série The Mortal Instruments, dont le premier livre sort en 2007. La série sera rééditée en 2013, avec la sortie de l’adaptation cinématographique du premier roman, La Cité des ténèbres. Depuis 2006, elle se consacre entièrement à l’écriture. Elle vit à Amherst en Massachusetts avec son mari, Joshua Lewis.



◆ MON AVIS ◆

Cette saga, c’est toute ma vie. Depuis la sortie de l’adaptation cinématographique en 2013, je me suis prise d’affection pour l’univers de Cassandra Clare. Bon du coup, je vais essayer d’être objective dans cette chronique mais ne m’en voulez pas si ma passion et mon amour pour cette saga font des sautes d’humeur. Mais bon, parlons d’abord couvertures. Mmmmh… Que dire ? C’est magnifique ? Sublime ? Incroyablement parfait ? Bon, on va dire que d’après de nombreux critères, ces couvertures ont été bien faites (je me retiens d’être subjective alors hein !). Ces couvertures posent un peu les bases de la saga, tout en n’en disant pas trop. On sait où va se situer l’action, qui vont être les personnages etc. Bref, c’est beau (infiniment géniallisimement incroyablement sublime !).

Quant à l’histoire, c’est celle de Clary Fray, jeune fille new-yorkaise qui, en allant en boîte de nuit, va avoir la peur de sa vie. Enfin pas LA peur mais je ne veux rien spoiler. Mais en gros, elle va assister à un meurtre et ensuite, tout s’enchaîne. Quand elle rentre chez elle, sa mère n’est plus là et leur appartement a été dévasté. Déjà que c’est terrifiant, mais en plus Clary va se trouver embarquer dans un monde dont elle ignorait l’existence. Elle va alors rencontrer les Chasseurs d’Ombre (Shadowhunter en anglais, ça passe mieux hein ?) et le Monde Obscur. Des appellations qui foutent les jetons, il faut bien l’avouer. Mais Clary n’a pas le choix, et la voilà emporter dans une aventure folle pour, premièrement, retrouver sa mère et, secondement, découvrir son rôle dans la guerre qui a éclaté dans le Monde Obscur.

Avec une histoire pareille, moi forcément je suis au rendez-vous ! OUPS pas de subjectivité pardon, pardon, PARDON ! Donc, reprenons. Cette histoire, tout en reprenant tout-de-même quelques clichés, est pleine d’originalité. En remaniant les mythes des anges, des fées, des démons, des loups-garous et des sorciers, Cassandra Clare nous réalise un coup de maître dans le trio de genres littéraires ! Et comme je l’ai dit, les mythes sont remaniés et ils le sont tellement bien qu’il y a un univers si vaste derrière que cela m’a époustouflée ! Cassandra Clare a vraiment façonné et creusé son monde mais jamais on ne se sent submergé par les informations. Bon, dans certains tomes il y a quelques passages un peu compliqué à la compréhension, du moins c’est mon impression. Mais par contre quand on est vraiment dans le truc (oui bon ce n’est pas non plus top comme mot mais je ne trouvais rien d’autre et laissez-moi continuer ! Grrr. Je rigole !) déjà on dévore les pages, mais en plus on se sent vraiment évoluer aux côtés des personnages !

Et en plus, les descriptions sont juste parfaites. Pile ce qu’il faut sans qu’on soit submergé ! L’auteure met en place des décors tellement réalistes qu’on a vraiment l’impression d’y être. Vraiment. Bon, le côté réaliste est aussi dû au fait que c’est de l’URBAN-Fantasy, mais on a aussi des décors du Monde Obscur. Et toutes les descriptions arrivent vraiment au moment opportun, et on ne s’en lasse jamais. Et elles jonglent avec les dialogues ! En plus d’avoir une vision sur la scène, on s’imagine parfaitement les discussions aussi ! Vous allez me dire que cette chronique explore vraiment toutes les pistes, voire les plus inutiles, mais bon, j’ai un flux d’inspiration, profitons-en. Enfin bref, tout ça pour dire qu’on plonge facilement dans l’univers. Rien que chaque début des six tomes nous prend et nous embarque dans l’histoire. C’est quelque chose de dingue quand même ! Et ne parlons pas des scènes d’action ! On se croirait réellement dans notre canapé avec notre pop-corn devant notre télévision. Sauf que bien sûr, en réalité, on est tranquillement dans un fauteuil avec une boisson et le livre entre nos mains.

Je reviens un petit peu sur l’histoire que suivent les romans. Wow. On a vraiment de tout, et surtout des rebondissements ! On n’est jamais lassé de l’histoire alors que six tomes ça commence à faire ! Sans compter les quatre trois autres trilogie sur le même univers ! Mais Cassandra Clare a réussi à ne pas répéter le même schéma pour chacun de ses tomes. Chaque volume concerne vraiment une ou plusieurs parties de l’histoire, sans compter le fait qu’il y ait plusieurs points de vue, donc on a encore une plus grande vision d’ensemble. Et même ce qui semble inutile et sans intérêt va au final se rattacher au fil principal. On sent l’énorme travail derrière cela car même les petits éléments du tome 1 vont ressortir dans le 6 ! On se rend aussi compte que, tout en ne parlant pas de la même chose, les tomes se croisent et se mêlent.

Bon, venons-en enfin aux personnages, car c’est ce qui fait avant tout un livre ! Et bien on a une diversité incroyable de personnages ! Il y en a plein mais on arrive à ne pas s’emmêler les pinceaux. Et heureusement ! Même si pour certains, j’ai parfois du mal à me souvenir mais ce sont les personnages secondaires des personnages secondaires. Vous voyez ce que je veux dire. Bon par contre, personnellement (l’instant subjectif excusez-moi), j’ai eu du mal avec l’héroïne, Clary. Rien que déjà, au premier tome, c’était mal parti mais dans les autres tomes parfois j’avais clairement envie de la taper. Bon, ce n’est que mon avis, mais je la trouve insupportable parfois (bon… souvent ! ………. tout le temps !). Par contre pour les autres j’en adore quelques-uns et j’aime tous les autres. Ils ont tous un côté que j’apprécie et que je respecte. Clary y compris mais c’est surtout vers le sixième tome que j’ai commencé à bien l’apprécier. Enfin parfois, car même si le personnage gagne en maturité et qu’on apprend à mieux la connaître, j’ai réussi à retrouver son caractère. Mais encore une fois c’est mon avis ! Si ça se trouve vous l’adorez, mais je respecte ce sentiment. Mais si vous essayez de me faire changer d’avis, c’est peine perdue. Déjà que je suis têtue mais en ce qui concerne Clary… !!!! Mais après, en ce qui concerne les Chasseurs d’Ombre et le Monde Obscur, plusieurs personnages ont su me charmer ! Je les adore ! Bon, mes chroniques sont garanties sans spoilers, mais je vous donne quand même les noms des personnages que j’aime à la folie : Jace, Alec, Magnus, Sebastian. Voilà. C’est mon quatuor que j’aime de tout mon coeur. Non mais vraiment. Ces quatre-là, je les aime tellement ! Les trois premiers sont dans chaque tome tandis que le dernier arrive plus tard, mais je les adore. Ils ont une telle personnalité ! Sans parler de l’humour de Jace et Magnus qui m’a fait pleurer de rire ! Et ces petits moments de légèreté sont un délice, moi je vous le dis ! Car le suspens, les mystères et l’ambiance pesante règnent en maître.

Bon, petite transition avant la conclusion. Vous l’aurez compris, cette saga est pour moi la numéro 1 à mon coeur. Je n’ai jamais éprouvé autant d’émotions pour une saga auparavant, sauf peut-être Harry Potter. Mais parfois, lorsque j’y réfléchis peut-être que The Mortal Instruments dépassent de peu Harry Potter. Mais ce n’est pas du tout la même chose car Harry Potter est plus portée sur de la jeunesse et je retombe en enfance en lisant cette saga. Mais pour The Mortal Instruments, je ne sais pas trop comment l’expliquer avec des mots. C’est juste… enfin voilà quoi (niveau maximum d’émotions atteint, je répète niveau maximum d’émotions atteint ALERTE ROUGE). Et puis en plus, l’univers n’est pas terminé car l’auteure continue d’écrire des oeuvres sur le même univers, sans compter les romans dérivés. Et pour cela j’ai juste envie de la rencontrer et de la serrer dans mes bras pour lui dire mille fois merci ! Quand j’ai lu TMI, parfois j’avais le moral à zéro et cette saga a su me rendre le sourire. Et elle continue et continuera de le faire, c’est certain. Bref, cette chronique est hyper longue ! Oups ! Désolée !

En bref, cette saga est un chef d’oeuvre du XXIème siècle qui mêle les émotions, l’action, les rebondissements, des personnages géniaux, une histoire originale et sublime et un vaste univers dans 3648 pages de pur perfection. Une saga que j’ai dévoré et un univers qui me passionne ! Euh… Qu’est-ce qui est plus fort qu’un coup de foudre intergalactique ? Un coup de foudre infinie peut-être ? Et encore, la foudre ce n’est rien là ! Je la recommande à la puissance infinie !

◆ Note : ★★★★★ ◆

coup de coeur



 Chronique du tome 1 ici

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour THE MORTAL INSTRUMENTS, Chronique de saga

  1. J’ai lu les deux premiers tomes de cette saga et c’est vrai qu’elle est vraiment sympa 🙂

    J'aime

  2. J’ai lu le premier tome de cette saga et me suis promise de lire tout le reste dans la saga (+ d’autres sagas en cours, autant te dire que j’ai besoin de temps!) j’avoue donc ne pas avoir lu tout ton article de peur d’être spoiler !
    Connais-tu Femmes de l’Autremonde ? C’est ma saga fétiche d’amour, si tu ne connais pas, foooonce

    En tout cas je continue ton blog pour peut-être découvrir de nouveaux livres 🙂
    Des bisous !

    J'aime

  3. Laurapassage dit :

    J’avoue ne pas avoir vu l’adaptation cinématographique car je n’en avais pas entendu que du bien. En suite, j’ai découvert qu’il s’agissait d’une saga littéraire et j’ai été intéressée, mais vu le nombre de tomes déjà sortis, j’ai été un peu refroidi. Alors j’ai attendu l’adaptation en série que j’ai trouvé un peu fade, mais surtout peu profonde, autant dans les sentiments que dans la cohérence de l’univers (pour moi, ça partait un peu dans tous les sens). Du coup, entre les bons avis sur la saga en livres et mon avis sur la dernière adaptation, je suis un peu partagée sur le fait de me lancer…

    J'aime

    • Oui c’est sûr que la saga est assez longue et il en reste encore à paraître :/ Mais elle vaut vraiment le coup ! Mais après j’ai l’impression que chaque trilogie + les six tomes TMI sont vraiment indépendants les unes des autres tout en restant liées (sauf la nouvelle trilogie qui commence The Dark Artifices qui est vraiment liée à TMI donc on risque de se spoiler en lisant ça avant TMI) ! Du coup on n’est pas obligé de lire touuute la saga d’une traite je pense 🙂 Moi là je lis Les Origines donc la trilogie préquelle et c’est dans l’époque victorienne, ce n’est pas trop mon truc mais l’auteure écrit tellement bien ! Et ni la série ni le film ne rendent hommage aux romans ! Et puis certaines références de la série ne sont compréhensibles que par ceux qui ont au moins lu le premier tome ^^ Après tu peux toujours laisser sa chance au premier tome tu ne seras pas déçue ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s