THE MORTAL INSTRUMENTS, LES ORIGINES, Livre tome 1

the mortal instruments tome origine 1Tessa débarque à Londres pour rejoindre son frère. Mais à peine arrivée, elle tombe dans un piège : enlevée par les horribles Soeurs Noires, elle développe des pouvoirs qu’elle ignorait posséder. Jusqu’au jour où Will, un Chasseur d’Ombres, la libère et lui apprend qu’elle est une Créature Obscure. Un nouveau destin attend Tessa dans un monde mystérieux, où vampires, sorciers et autres créatures de l’ombre règnent en maîtres…



● Titre : The Mortal Instruments
● Auteur : Cassandra Clare
● Genres : Young-Adult / Urban Fantasy / Aventure
● Nombre de pages : 537 pages
● Numéro : Tome 1 : L’Ange Mécanique
● Edition : PKJ
● Prix poche : 18€15



BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR, Cassandra Clare
Auteure fantasy, Judith Rumlet, connue sous son nom de plume comme Cassandra Clare, est née de parents américains à Téhéran. Son père est professeur dans une école de commerce et auteur, son grand père maternel était le producteur de films Max Rosenberg. Enfant, Judith Rumelt a beaucoup voyagé, notamment en Suisse, en Angleterre et en France. Elle retourne à Los Angeles pour ses années de lycée. Journaliste, elle passe son temps entre New York et la Californie, où elle travaille pour plusieurs magazines dont The Hollywood Reporter.
À Los Angeles, Judith Rumelt commence à écrire des fanfiction sous le nom de Cassandra Clare, dont certaines connaissent un certain succès : The Draco Trilogy (2000-2006), basée sur la série Harry Potter, ainsi que The Very Secret Diaries (2000-2001), basé sur Le Seigneur des anneaux. En 2004, Cassandra Clare commence à travailler sur la série The Mortal Instruments, dont le premier livre sort en 2007. La série sera rééditée en 2013, avec la sortie de l’adaptation cinématographique du premier roman, The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres. Depuis 2006, elle se consacre entièrement à l’écriture. Elle a reçue la récompense Goodreads Choice Awards du meilleur livre de fantasy et de science fiction pour jeunes adultes.



◆ MON AVIS ◆

Cassandra Clare, si vous ne le savez pas déjà, est l’une de mes auteurs préférés. Les Chroniques Des Chasseurs d’Ombre constituent mon univers préféré. Avec toutes les sagas qui en font parti, The Mortal Instruments est la plus connue. Mais The Mortal Instruments : Les Origines (The Infernal Devices en VO) est d’autant plus intéressante car cette saga constitue la préquelle de The Mortal Instruments, c’est-à-dire une histoire qui se déroule avant les événements de TMI (je raccourcis cela va plus vite !). Et étant une immense fan de cette saga, il m’était impossible de passer à côté. D’autant plus que TMI : Les Origines nous explique plus en détail certains éléments de la saga originale.

L’histoire se déroule à l’époque victorienne. Pour faire bref, on suit l’aventure de Tessa Gray, jeune Américaine qui s’en va rejoindre son frère Nathaniel Gray à Londres. Mais arrivée sur place, elle finit entre les mains des Soeurs Noires. A leurs côtés, elle va découvrir qu’elle a des pouvoirs. Mais elle va le découvrir sous la torture des Soeurs Noires, qui vont lui faire atteindre ses limites. Mais elle finira pas être sauvée par Will Herondale, Chasseur d’Ombre. Tessa va ainsi découvrir le Monde Obscur et celui des Chasseurs d’Ombre. Et ces derniers agissent pour le bien des humains en les protégeant du Monde Obscur et des démons et créatures qui enfreignent les lois que les Chasseurs d’Ombre ont posées.

Déjà, je ne peux vous parler de ma passion pour cet univers car je risquerai d’en parler pendant des heures ! Mais je le trouve incroyablement vaste. Avec les nombreux romans qui complètement et ceux qui vont s’ajouter aux Chroniques des Chasseurs d’Ombre, on en découvre un peu plus à chaque roman, et je trouve ça juste génial. L’auteur ne cesse de nous surprendre avec les créatures surnaturelles mythiques que nous connaissent, tels que les anges, les démons, les sorciers, les fées, etc. Et elle arrive à reprendre ses mythes tout en les intégrant à la perfection à son univers. Et ici, quelle agréable lecture ce fut que de retrouver un univers que j’aime dans l’époque victorienne ! Au début, je grimaçais un peu car ce n’est pas l’époque que je préfère, loin de là ! Mais encore une fois, Cassandra Clare ne cesse de me surprendre et elle a réussi à m’y faire adorer ! Maintenant j’aime beaucoup cette époque et j’ai plaisir à me replonger dans TMI : Les Origines pour retrouver ces nouveaux personnages.

Et bah tiens, parlons-en de ces personnages ! Je n’arrivais pas à aimer Clary Fray dans TMI, qui était l’héroïne principale. Mais dans cette saga-là, j’avoue que j’apprécie assez Tessa Gray ! Et même si ces deux héroïnes sont semblables sur quelques points, je préfère Tessa ! Quant aux autres personnages, j’ai réussi à faire des liens parfois avec ceux de la saga d’origine. Ainsi, certains personnages se ressemblent, comme Will Herondale (l’un des personnages masculins principaux ici) et Jace Wayland (le héros masculin majeur de TMI). Mais au fil des pages, chaque personnage des Origines arrive à se détacher de son « miroir » dans TMI. Ils ont tous une personnalité qui leur est propre, et qui se creuse au fur et à mesure.

Mais le plus incroyable restent les liens qui existent entre la saga TMI et celle-ci ! On découvre des personnages dont le nom de famille évoque un personnage de la saga originelle et certains éléments sont vaguement évoqués dans TMI et expliqués dans Les Origines. Bon, je me doute que je commence à vous embrouiller en parlant des deux sagas en comparaison, même moi je m’y perds. Mais c’est justement ça qui est génial car, tout en étant indépendante l’une de l’autre, les deux sagas finissent en fait par se croiser et s’attacher l’une à l’autre !

Quelques mots sur l’histoire : j’adore ! C’est quand même différent de TMI, et je trouve que c’est super de la part de l’auteur de ne pas répéter son schéma narratif d’une oeuvre à l’autre, ce qui arrive parfois quand il y a plusieurs sagas pour un même ensemble. Mais dans cette saga-là, il y a aussi des limites à cause de l’époque, qui empêchent les personnages d’en savoir plus, de communiquer plus facilement etc. Et c’est ce qui contribue à nous propulser dans l’histoire sans que l’on décroche. Par contre, dans ce premier tome, il y a parfois quelques longueurs et des passages avec un intérêt plus petit que d’autres. Mais avec chaque petit rebondissement et chaque action, cela finit par être oublier et les pages se tournent toutes seules.

En bref, un autre tour de maître de la part de Cassandra Clare qui a su rendre The Mortal Instruments : Les Origines, indépendante de la saga de départ tout en gardant des liens étroits. Sous la plume de l’auteure, l’histoire s’ancre à la perfection dans l’époque victorienne et nous offre un petit chef d’oeuvre ! Pas un coup de coeur pour ces quelques défauts infimes mais j’ai adoré ! Je le recommande pour tous car il y a vraiment de tous les genres dans ce joli pavé !

◆ Note : ★★★★★ ◆



EXTRAITS

« Il faut toujours être prudent avec les livres et leur contenu, renchérit Tessa, car les mots ont le pouvoir de nous changer. »

◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆

« Pulvis et umbra sumus. C’est un vers d’Horace. « Nous sommes des ombres et de la poussière. » Bien vu, non ? dit Will. On ne fait pas de vieux os quand on tue des démons. Quand nous mourons, on brule notre corps : de la poussière à la poussière, au sens littéral. Puis nous disparaissons dans les ombres de l’histoire, pas même une mention dans un livre terrestre pour rappeler au monde que nous avons existé. »

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s