TEXTROVERT, Livre

41dhp70dqll-_sx195_Non seulement Keeley a échangé par accident son téléphone avec celui d’un autre, mais en plus elle va devoir attendre une semaine avant de pouvoir le récupérer car Tavin, le garçon qui a pris son portable, a quitté la ville!
Les deux lycéens vont coopérer pour se transférer leurs messages et, à force d’appels et de textos, apprendre à se connaître. Jusqu’à leur rencontre fatidique où Tavin n’a d’autre choix que de révéler son identité. Maintenant qu’elle connaît la vérité, Keeley peut-elle encore lui faire confiance?

EN PARTENARIAT avec les Editions Michel Lafon ()
EN LECTURE COMMUNE avec April, the seven
& Aliybooks
& Caelina est dans la lune
& Une envolée de passions
& My Garden Books ()

● Titre : Textrovert
● Auteur : Lindsey Summers
● Genres : Romance / Contemporain
● Nombre de pages : 266 pages
● Edition : Michel Lafon
● Prix broché : 15€95




BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR, Lindsey Summers
Lindsey Summers
est une auteure à succès sur Wattpad, où elle a partagé une douzaine de romans. Textrovert (2017) est son premier roman publié. Elle vit à Los Angeles en Californie.



◆ MON AVIS ◆

J’ai découvert ce livre à l’occasion du Salon du Livre de Montreuil où l’attachée de presse de Michel Lafon nous a parlé des futures sorties. Ce roman m’a immédiatement intriguée par son côté contemporain auquel on peut s’identifier. Je remercie donc Michel Lafon pour le roman, même si j’en ressors avec un avis mitigé.

L’histoire est celle de Keeley et Tavin, deux jeunes gens qui vont se retrouver liés par leur téléphone portable qu’ils se sont échangés par erreur. Ils vont commencer à échanger des messages pour se retrouver et rendre le téléphone à l’autre. Mais Tavin ne sera plus en ville et ils vont devoir attendre pour se voir, et ils vont apprendre à se connaître par message et par appel. Plus tard, Keeley va découvrir l’identité exacte de Tavin et cela va tout changer.

Cette histoire me tentait beaucoup par son originalité et, comme je le disais, son côté contemporain. On peut parfois se retrouver dans certaines scènes de la vie quotidienne, d’autant plus que la société actuelle est axée sur les nouvelles technologies. L’histoire tient la route du début à la fin, malgré quelques raccourcis dans l’intrigue, ce qui fait que tout s’enchaîne assez vite, parfois TROP vite. En effet, j’ai trouvé que le temps s’écoule trop vite, j’attendais plus de développement de l’histoire pour pouvoir vraiment plonger dedans et apprécier un maximum ma lecture.

Par ailleurs, j’ai trouvé que cet intrigue était un peu cliché mais l’originalité de la mise en page gagne un point. Quand les deux protagonistes communiquent par message, la mise en page imite l’encadré des SMS et je trouve que c’est un petit plus.

Concernant la plume de l’auteure, elle est fluide et avec un bon vocabulaire. Malgré la rapidité des événements, on reste curieux quant à la suite, et on en vient vite aux réponses à nos questions. Dans la seconde moitié du livre, je me suis parfois demandée où un chapitre allait mener car plusieurs pièces de puzzle s’assemblent et on se dit que la fin du roman approche.

Parlons des personnages ! Et bien j’ai parfois eu du mal avec chacun d’entres eux. Dans certains passages, je n’ai pas apprécié certains côtés des personnages, notamment la personnalité de Tavin, qui me paraît artificiel. Quant à Keeley, cela allait mais elle manquait de profondeur et de détails la concernant.

Pour la fin, je dois dire que je m’y attendais un peu. Je ne termine pas le livre sur une note trop négative, malgré des déceptions.

En bref, une lecture fastidieuse mais qui possède tout de même du potentiel.

◆ Note : ★★★☆☆ ◆



● AVIS DU BLOG PARTENAIRE, April, the seven
C’est par ici que ça se passe : 

● AVIS DU BLOG PARTENAIRE, Aliybooks
C’est par ici que ça se passe : 

● AVIS DU BLOG PARTENAIRE, Caelina est dans la lune
C’est par ici que ça se passe : 

● AVIS DU BLOG PARTENAIRE, Une envolée de passions
C’est par ici que ça se passe : 

● AVIS DU BLOG PARTENAIRE, Papillon Voyageur
/



EXTRAIT

« – Et je m’occuperai de tes corvées pendant une semaine, ajouta Zach.
​- Un mois, répliqua-t-elle.
​- Deux semaines.
​- Trois.
​- Deux et demie.
 »

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s