CE QUE MURMURE LA MER, Livre

L’histoire de la sirène qui aimait l’homme n’a pas d’âge, l’impossibilité de cette pulsion se noue à la manière des grandes tragédies et étouffe inexorablement l’héroïne.
Pourtant, quand Galathée aperçoit Yvon, solitaire sur son bateau à voiles, l’amour la foudroie et la pousse à toutes les folies.
Eperdue, désespérée, animée par un espoir aveugle, elle parvient à se faire une place dans la vie du jeune marin, mais qu’en est-il de son coeur ?

EN PARTENARIAT avec les Editions Magic Mirror ()

● Titre : Ce que murmure la mer
● Auteur : Claire Carabas
● Genre : Fantastique
● Nombre de pages : 244 pages
● Edition : Magic Mirror
● Prix broché : 18€00



BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR, Claire Carabas
Claire Carabas, est fascinée par les histoires qui viennent de loin, qui traversent les âges de bouche en bouche, s’enrichissant au passage de ce que les hommes sont. Les contes ont toujours eu sur elle de bien curieux pouvoirs : « pouvoir d’évasion dans des mondes merveilleux peuplés de fées, de dragons et de créatures fabuleuses. Pouvoir de partage entre celui qui raconte et celui qui écoute. Pouvoir d’évocation d’histoires enfouies dans les profondeurs du conte. ». Cette influence du conte traditionnel dans sa dimension la plus absolue se distille dans les écrits de Claire Carabas et offre des textes envoûtants et atemporels.



◆ MON AVIS ◆

Avant tout, je tiens à remercier les éditions Magic Mirror pour ce service-presse ! Depuis l’annonce qui avait été faite concernant ce livre, j’étais très intriguée ! La couverture est vraiment superbe, avec une écriture de titre originale et les couleurs qui se dégagent ! Et évidemment, le dessin de la sirène est très bien fait, difficile pour moi de ne pas vouloir lire ce roman, puisque j’adore ce genre de créatures mythiques ! J’ai donc ouvert le livre sans appréhensions, d’autant plus qu’il s’agit d’une réinterprétation de La Petite Sirène !

Tout comme le conte d’Hans Christian Andersen, l’histoire est celle d’une sirène, fille du roi des océans. Le roi son père interdit à la jeune fille de monter à la surface de l’eau pour y voir les humains. Mais, curieuse, elle va finir par y aller le jour de ses dix-huit ans, promesse qu’elle s’était faite auparavant. Elle fera la rencontre d’Yvon, un jeune marin, et décida de tout faire pour le retrouver et le suivre. Le chemin sera semé d’embûches et sa recherche du bonheur ne sera pas si facile.

Puisqu’il s’agit ici d’une réécriture, il m’est difficile de parler réellement de l’originalité de l’histoire. Mais tout de même ! Claire Carabas a su s’approprier le conte original et en faire son oeuvre, avec quelques touches personnelles et originales, ce qui rend le tout très agréable à lire ! Il y a des petites modifications par rapport au conte original et il y a aussi une grande partie d’interprétation, surtout concernant la vie de la jeune fille (qui se fera appeler Galathée) aux côtés d’Yvon. J’ai beaucoup aimé cette réinterprétation plus moderne de ce conte qui fascine !

Concernant la plume de l’auteure, je la trouve très bien ! Un bon vocabulaire, des chapitres accrocheurs un roman divisé en deux points de vue, celui d’Yvon et celui de Galathée avec, pour l’un comme pour l’autre, un léger changement d’écriture qui nous permet de savoir quel personnage raconte. Par ailleurs, la petite originalité par rapport aux points de vue est que, lorsque c’est au tour d’Yvon de parler (dans les premières pages, pas dans tout le roman), c’est présenté sous forme de journal de bord !

Venons-en aux personnages ! Deux mondes, deux protagonistes. un double point de vue fort intéressant et qui intrigue dès le premier abord. D’un côté, nous avons donc Galathée, une héroïne que j’ai bien apprécié pour son courage et son envie de découvrir le monde des humains. Sa personnalité est bien creusée, on sent qu’on a affaire à quelqu’un qui n’est pas humain ! Pour Yvon, j’ai eu un peu plus de mal. non pas que le personnage ne soit pas intéressant, mais je l’ai moins apprécié. Les deux ensemble forment un très bon duo complémentaire.

Quelques mots, sans spoilers, sur la fin maintenant : tout au long du livre, on se laisse bercer par l’intrigue, et les pages défilent toutes seules ! Du début jusqu’à la fin, l’auteure maîtrise son histoire et on a le droit à des rebondissements ! Le livre se termine, et on a aussi le droit au texte original de La Petite Sirène d’Hans Christian Andersen !

En bref, une lecture fort sympathique où l’auteure réécrit ce célèbre conte dans une aventure captivante et intrigante, où les pages défilent sans que l’on s’en rende compte ! Je recommande ce livre à ceux dont la couverture ou le résumé intriguent ! Vous ne serez sûrement pas déçus.

◆ Note : ★★★★☆ ◆



EXTRAIT

« Je quitte mon monde, une fois de plus, pour aller à la rencontre du vôtre. Je m’approche des lumières qui ceinturent vos rivages. Je respire l’odeur de votre terre, de vos plantes et de vos feux. Je longe vos côtes. Je peux nager longtemps.
Inlassable, je fends l’eau. Je cherche ce chant à nul autre pareil. Ce chant que les femmes adressent à leurs hommes perdus. »

◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆

« C’était un petit espace au sable doux et doré, à l’écart de l’agitation et des manigances. Personne n’y venait jamais. Un courant chaud le traversait, la lumière y était clémente et tombait en longues lames d’argent. C’était le jardin de ma mère, abandonné depuis des années. Des algues poussaient, langues élancées si serrées que seule une enfant pouvait y pénétrer. Je me cachais là, entre deux anémones. Les poissons-clown se poussaient pour me faire de la place»

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour CE QUE MURMURE LA MER, Livre

  1. Adeline dit :

    Bah voilà. J’ai encore plus envie de le lire maintenant ! xD

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s