L’HÉRITAGE, Livre tome 1

l'héritage tome 1Depuis des décennies, le mal règne dans l’Empire d’Alagaésia. Or, un jour, Eragon, un jeune fermier, découvre au coeur de la forêt une pierre magnifique. Elle est si bleue, si lisse ! Fasciné, il l’emporte à Carvahall, le village où il vit avec son oncle et son cousin. Comment pourrait-il deviner qu’il s’agit d’un oeuf, et qu’un dragon porteur d’un héritage ancestral, aussi vieux que l’Empire lui-même, va éclore… ? Dès lors, la vie d’Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens, il s’engage dans une quête qui le mènera aux confins de l’Alagaêsia. Guidé par les conseils de Brom, un vieux conteur, le garçon devra affronter, avec son dragon bleu, les terribles ennemis envoyés par le roi dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite. Eragon n’a que __—________________quinze ans, mais le destin de l’Empire est désormais _________—_________entre ses mains.
● Titre : L’Héritage
● Auteur : Christopher Paolini
● Genres : Fantasy / Young-Adult / Aventure
● Numéro : Tome 1 : Eragon
● Nombre de pages : 698 pages
● Edition : Bayard Jeunesse
● Prix broché : 19€90
● Prix poche : 10€90



 CRITIQUE PRESSE

« Mystère, luttes féroces et cruauté, intrigues pleines de rebondissements, mais aussi valeurs chevaleresques d’entraide, de courage et d’amitié : tous les ingrédients d’un excellent roman sont ici réunis. On attend la suite avec la plus vive impatience… »
– Choisirunlivre.com



BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR, Christopher Paolini
Christopher Paolini, qui a publié Eragon à 15 ans, a grandi à l’ombre des montagnes du Montana, un décor qui l’a inspiré ! À l’évidence, son éducation « à la maison », par une mère formée à la méthode Montessori, a éveillé en lui une créativité exceptionnelle. Car, s’il est nourri de Tolkien et des légendes nordiques, il se révèle doté d’un riche imaginaire personnel et d’un prodigieux sens du récit, passant avec virtuosité – dans ce troisième opus – de l’épique au poétique, de la violence à l’humour, de la cruauté à la tendresse, pour le plus grand plaisir de ses lecteurs !



◆ MON AVIS ◆

En tant qu’amoureuse de fantasy, il m’était impossible de passer à côté de cette quadrilogie. Je connaissais déjà l’univers de Christopher Paolini, pour avoir vu l’adaptation cinématographique du premier livre. J’ai trouvé l’histoire assez intéressante et l’envie de lire les quatre tomes a grandi au fil des années. Je me suis enfin décidée, il y a peu, à les acheter et à me lancer dans ma lecture.

L’histoire est assez simple, en réalité. C’est celle d’Eragon, jeune fermier venant d’un petit village du nom de Carvahall. Afin de subvenir aux besoins de son oncle et de son cousin, Eragon chasse. Et c’est lorsqu’il est sur la piste d’un gibier que va apparaître une pierre. Une magnifique pierre bleue. Pensant qu’il va pouvoir la vendre pour de nombreuses pièces, il l’emmène avec lui jusqu’à sa maison. Mais c’est par la suite qu’il va comprendre que cette pierre n’en est pas une. C’est un œuf. Et pas n’importe lequel : c’est un œuf de dragon. Ensemble, ils vont devoir apprendre à se connaître et à devenir le premier Dragonnier — ceux qui ont le droit d’être sur le dos des dragons — et la première dragonne depuis des années et des années. Ils vont aussi être confrontés aux sbires du roi qui veut trouver le nouveau Dragonnier. Une grande aventure va les mener aux confins de l’Alagaësia, le pays d’Eragon, afin de survivre.

Les histoires de dragons m’ont toujours fascinées. Dans ce premier tome, on en apprend beaucoup sur les dragons et sur les Dragonniers, ce qui nous fait plonger dans l’histoire et la vivre comme si nous y étions. Christopher Paolini, l’auteur, a un véritable talent d’imagination car il a su créer un monde à part entière avec ses légendes et ses coutumes. Eragon, le principal protagoniste, découvre tout de ce monde de dragonniers auquel il appartient désormais. A travers ses yeux, le lecteur découvre lui aussi un univers sublime aux aspects enchanteurs. Entre les Elfes, les dragons, les Nains, la magie, le monde de Paolini a tout pour plaire. Les amoureux de fantasy ne peuvent pas passer à côté de cette quadrilogie pour la simple et bonne raison que celle-ci est autant fascinante que les œuvres des respectables Tolkien ou encore C. S. Lewis ! Paolini exploite de nouveau le thème des dragons et de la magie avec sa propre vision des choses. On découvre ainsi l’Ancien Langage, celui parlé par les Elfes et qui permet de manier la magie. Chaque peuple, tel que celui des Nains ou des Elfes, a d’ailleurs sa propre histoire et ses propres croyances.

Christopher Paolini est un auteur de grand talent. Sa plume est d’une légèreté et d’une finesse si incroyable que l’on a l’impression d’être aux côtés d’Eragon dans son combat contre le roi Galbatorix. Les phrases sont joliment et agréablement tournées, et les mots ont su trouver leur place. L’histoire en elle-même est fascinante et éveille la curiosité des lecteurs quant à la suite de la quadrilogie. Ayant lu les quatre tomes, je peux vous dire que l’auteur sait tenir son lecteur en haleine et joue sur les rebondissements ! L’un des plus beaux aspects de la quadrilogie est bien sûr l’Amitié, avec un grand A ! La relation qui unit Eragon à sa dragonne Saphira est de toute beauté, ce qui souligne davantage la qualité de l’oeuvre de Paolini. Pour ne pas en dire trop sur le premier tome, j’ajouterai simplement que ce premier tome est une belle leçon de vie qui insiste sur le courage, l’amitié et surtout le temps.

Je ne taris pas d’éloge sur ce premier tome, et pour cause : je l’ai dévoré. Bien que le nombre de pages fasse douter certains, je peux vous dire que l’on perd la notion du temps lorsque l’on voyage en Alagaësia. On imagine parfaitement les lieux et l’aventure d’Eragon est longue et périlleuse, ce qui fait que jamais l’on est lassé de sa lecture.

En bref, un premier tome qui est comme un coup de coeur.  Et je parle en connaissance de cause, bien sûr ! C’est donc avec une grande émotion que je vous recommande fortement de plonger des heures durant en Alagaësia, aux côtés d’Eragon et de Saphira.

◆ Note : ★★★★★ ◆



EXTRAITS

« Les sables du temps, nul ne peut les arrêter. Les grains s’écoulent, les années passent, que nous le voulions ou non… et pourtant les souvenirs restent. Ce que nous avons perdu se perpétue dans nos mémoires. »

◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆

« Un grain de bravoure pour trois grains de folie. »

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s