OKSA POLLOCK, Livre tome 1

oksa pollockLe jour de la rentrée dans son nouveau collège à Londres, Oksa voit sa vie bouleversée : voilà qu’elle découvre en elle des dons surnaturels ! Terrifiée à l’idée de s’attirer des ennuis, elle n’ose d abord en parler à personne. Pourtant, Dragomira, son excentrique mais sympathique grand-mère, aurait pu lui expliquer tout de suite la raison de ces surprenantes aptitudes, lui raconter enfin le secret qui pèse sur leur famille d exilés… La famille Pollock vient en effet d’Edefia, un monde invisible caché quelque part sur terre… Au cours d’aventures fantastiques, Oksa réussira finalement à concilier sa vie de collégienne ordinaire et son étonnant destin.


● Titre : Oksa Pollock
● Auteurs : Anne Plichota et Cendrine Wolf
● Genres : Fantastique / Fantasy / Jeunesse
● Numéro : Tome 1 : L’Inespérée
● Nombre de pages : 485 pages
● Edition : Pocket Jeunesse
● Prix broché : 17€90
● Prix poche : 8€40



 CRITIQUES PRESSE

« Les amateurs apprécieront de retrouver leur héroïne dans cette adaptation et les autres de découvrir une bonne et belle histoire. »
– Sceneario

« Une écriture limpide mais soignée qui donne à cette saga addictive de sérieux atouts pour s’imposer comme un classique. »
– LeFigaro



BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR, Anne Plichota
Anne Plichota a habité en Vendée, à Lyon, Bordeaux, Besançon… Après des études de langue et culture chinoises, elle a séjourné quelque temps en Corée et travaillé en Chine. Elle a eu plusieurs métiers : prof de chinois, aide-soignante, écrivain public, bibliothécaire aujourd’hui. Elle aime le travail ; la littérature anglaise et américaine ; la littérature gothique ; écouter les gens, leurs histoires, leur destin. Elle vit à Strasbourg avec sa fille.

BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR, Cendrine Wolf
Cendrine Wolf a fait des études de sport et travaillé dans le milieu socio-culturel, au sein des quartiers dits « difficiles ». Fonceuse, spontanée, déterminée, elle aime l’illustration, qu’elle a découverte sur le tard en autodidacte, la vitesse sous toutes ses formes et la littérature fantastique. Elle vit à Strasbourg.



◆ MON AVIS ◆

J’ai découvert cette saga littéraire complètement au hasard ! C’est souvent le cas avec moi, me direz-vous. Mais là, c’est différent. Il y a quelques temps, j’ai découvert la trilogie Tugdual. J’ai acheté les deux premiers tomes car l’histoire me plaisait énormément. Au cours de ma lecture, je me suis rendue compte que certaines choses m’échappaient. Ayant fait quelques recherches, j’ai découvert que cette trilogie est en réalité un spin-off de la saga originale qui est donc Oksa Pollock. Il était donc impensable pour moi de rater l’originale, donc je les ai achetés au format de poche.

Pour faire simple, cette saga raconte l’histoire du personnage éponyme, Oksa Pollock, qui découvre du jour au lendemain qu’elle a des pouvoirs surnaturels. Elle ne contrôle pas ses émotions, ce qui entraîne une perte de contrôle de ses pouvoirs. Raison pour laquelle Oksa refuse d’en parler à qui que ce soit. Mais lorsqu’elle décide de montrer à sa grand-mère une mystérieuse marque apparue sur son nombril, Oksa découvre la vérité. Elle n’est pas qu’une simple collégienne et sa famille n’est pas une famille comme les autres. Tous viennent d’un autre monde, celui d’Edéfia. Oksa va alors découvrir des choses étonnantes sur ses origines et ses pouvoirs. S’en suit une aventure pendant laquelle elle en apprend un peu plus sur les raisons du départ de sa famille d’Edéfia, et sur ses ennemis.

Si je vous demandais à quelle saga littéraire vous fait penser Oksa Pollock, vous me répondriez sans aucun doute Harry Potter de la grande J. K. Rowling. Et vous n’auriez pas tord ! Outre le fait qu’Oksa va apprendre qu’elle a un destin hors du commun, cette saga nous emmène sur les traces d’un monde invisible, caché des simples humains. Entre magie et XXIème siècle, il n’y a qu’un pas dans cette saga. En effet, les deux auteures, Anne Plichota et Cendrine Wolf, ont réussi à créer un monde totalement à part, avec ses coutumes et ses lois. Pourtant, ces deux écrivaines sont parvenues à apporter de la magie dans notre monde, sans que nous ne trouvions cela étrange, avec une fluidité impressionnante.

Vous l’aurez compris, j’ai énormément apprécié ce premier tome. Bien que l’on pourrait avoir l’impression que ces romans s’adressent à un public assez jeune, on comprend vite, au cours de notre lecture, que ces livres ont la faculté de s’adapter à tous ! Ils ne sont pas compliqués à lire, sans toutefois être trop simples. Ils sont fluides, légers, bien écrits avec toujours ce petit quelque chose qui va nous pousser à continuer notre lecture.

Quelle imagination ! Anne Plichota et Cendrine Wolf ont su permettre à leur saga de s’éloigner de son petit semblable, Harry Potter, en évoquant le thème de la magie sous un tout autre angle. On découvre ici des dons de magie, par exemple celui de voler, de créer du feu au bout de ses doigts, ou encore de marcher à la verticale sur les murs. Il y a même des créatures et des plantes propres à Edéfia ! Et toutes parlent ! Cela apporte une touche de légèreté.

Intéressons-nous maintenant aux personnages. Il y a d’abord Oksa, une jeune fille qui n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, et qui n’a pas froid aux yeux ! Elle est assez courageuse et accepte l’incroyable fait qu’elle vient d’un autre monde. Son jeune âge — 13 ans — lui permet des facilités de compréhension qu’elle n’aurait pas eu si on lui avait dit, lorsqu’elle serait plus vieille, qu’elle venait d’un monde où les plantes parlent et où l’on peut faire de la magie. Je trouve que c’est un bon point, même si sa jeunesse montre ses côtés enfantins. Elle commence à se remettre en questions, et entre petit à petit dans le monde des adultes. Les autres personnages sont tous attachants à leur manière et sont très bien creusés. Ils ont chacun une histoire qui va être expliqué.

Le seul petit problème que j’ai pu avoir avec ce premier tome, c’est bien les explications. Vu que c’est un premier livre de saga, il faut que les auteurs nous présentent leur monde et nous explique ce que nous devons savoir. Ici, il y en a trop à mon goût. On a souvent de gros paragraphes de descriptions et de présentation de tel ou tel personnage alors que tout pourrait nous être dévoilé au fur et à mesure. Il n’en reste pas moins que ces paragraphes ne sont pas non plus trop excessifs et ne nuisent en rien à la fluidité de notre lecture. Mais je trouve que l’on en découvre trop d’un coup, et que cela gâche en quelque sorte le suspens d’un tome à l’autre.

En bref, une bien belle découverte ! Bien que ce ne soit pas mon gros coup de coeur de la saga, ce premier tome pose les bases de la saga littéraire qui est très intéressante. Un bon gros pavé qui montre le talent de ses auteures.

◆ Note : ★★★★★ ◆



EXTRAITS

« Si tu penses que tu peux le faire, Oksa-san, c’est que tu peux le faire. Sinon, oublie. »

◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆

« Des bouffées de rage et d’appréhension explosaient en elle et se répandait dans ses veines comme un véritable poison. »

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s