DANMACHI, Livre tome 1

danmachiNombreux sont les dieux venus s’installer dans la Cité-Labyrinthe d’Orario, bénissant les mortels qui s’aventurent dans son dédale souterrain en quête de pouvoir, de fortune… ou de filles ? ! C’est en tout cas le souhait de Bell Cranel, un aventurier novice sous la bénédiction de l’impopulaire déesse Hestia. Sauvé de justesse par la belle Aiz Wallenstein, une épéiste hors pair, Bell s’engage à suivre ses traces et à devenir un aventurier digne de se mesurer à elle. Bien décidé à relever ce nouveau défi, Bell plonge dans le mystérieux Donjon avec une énergie nouvelle qui ne manquera pas d’attirer l’attention de certains dieux.

EN PARTENARIAT avec les Editions Ofelbe ()
EN LECTURE COMMUNE avec Papillon Voyageur (son blog :  / sa chronique : )

● Titre : DanMachi
● Auteur : Fujino Omori
● Illustrateur : Suzuhito Yasuda
● Genres : Fantasy / Jeunesse
● Nombre de pages : 302 pages
● Numéro : Tome 1 : La Légende des Familias
● Edition : Ofelbe
● Prix poche : 12€99



AVIS DANS LA BLOGOSPHERE

« Un roman que j’ai dévoré de bout en bout, et dont je ressors frustrée de ne pas avoir la suite. Bell est un personnage auquel on s’attache dès le départ, de par son humour, son innocence, mais aussi son envie de prouver qu’il peut y arriver, par n’importe quel moyens.  »
– Lire-une-passion ()



BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR, Fujino Omori
Marqué par Evangelion, Dragon Quest, mais aussi par Sword Art Online qui l’a réconcilié avec la lecture et poussé à se lancer dans l’écriture, Fujino Ômori s’est inspiré de ces différents univers pour créer DanMachi – La Légende des Familias ! (Dungeon ni deai o motomeru no wa machigatteiru darō ka – litt. Est-ce un tort de chercher des rencontres romantiques dans un donjon ?), une série de light novels illustrée par Suzuhito Yasuda. Il est le seul à avoir reçu le Grand Prix au concours organisé par son éditeur depuis 2009 ! Succès critique, mais aussi populaire, DanMachi – La Légende des Familias est la série de Light Novel qui s’est la plus vendue en 2015 au Japon.

BIOGRAPHIE DE L’ILLUSTRATEUR, Suzuhito Yasuda
Suzuhito Yasuda est un dessinateur de manga et un illustrateur. Il est le plus connu pour ses illustrations des romans des séries Durarara!! et Kamisama Kazoku, toutes deux adaptées en dessin animé, et Shin Megami Tensei: Devil Survivor série de jeux vidéo. Yasuda est le créateur original de la série de manga Yozakura Quartet qui a également été adapté en dessin animé. Suzuhito a commencé à dessiner quand il avait 19 ans, après avoir été inspiré par les dessins de Range Murata. En tant qu’illustrateur, il travaille habituellement pour des roman ou des pochette. Il fait également la conception de logos pour les entreprises et les jeux.



◆ MON AVIS ◆

J’ai obtenu ce partenariat afin de lire ce roman grâce au site Livraddict et surtout aux éditions Ofelbe que je remercie grandement pour m’avoir envoyé le livre ! J’étais très contente de pouvoir le lire car je n’avais jamais lu de light novel avant ce roman, et j’ai été sous le charme de ce genre de livre ! Pour ceux qui ne connaissent pas ce type de roman, c’est un manga qui est adapté sous forme de roman, et il est adapté à un jeune public (lycéens et étudiants). A l’intérieur, on découvre parfois de belles illustrations qui nous permettent d’encore mieux visualiser les scènes !

L’histoire est celle de Bell Cranel, jeune garçon de quatorze ans. Il vit dans un monde où les Dieux sont descendus dans le monde et n’ont plus aucun pouvoir. Ils ont ainsi crée des Familias qui sont en quelque sorte des « familles » où des mortels sont regroupés afin d’apporter de l’argent à leur Dieu ou leur Déesse. La plupart d’entre eux sont des aventuriers entrant chaque jour dans le Donjon, endroit peuplé de monstres à tuer pour avoir de l’argent et dans lequel chaque étage est plus dangereux que le précédent. Et Bell est dans la Familia de la déesse Hestia, et il est le seul à en faire partie. Un jour qu’il s’aventure dans le Donjon, il va être sauvé de justesse par Aiz Wallenstein, une guerrière douée. Il va alors décidé de se lancer sur ses traces afin d’être l’un des meilleurs guerriers.

Je trouve que cette histoire est vraiment originale ! Malgré un schéma classique de celui qui ne sait pas se battre allant progressivement devenir un incroyable combattant, cet univers est unique en son genre. De par l’imagination débordante de l’auteur, on découvre un univers travaillé et vaste, brisant les mythes. En effet, les Dieux ne sont pas au ciel pour veiller sur les humains, ceux-ci sont venus parmi les mortels afin de faire leur vie. Fujino Omori a parfaitement su remanier les mythes afin de donner un nouveau souffle à la littérature. N’ayant jamais lu des livres d’origine japonaise, c’était un réel plaisir que de dévorer les pages. On a le droit à quelques rebondissements dans cette histoire, et on dérive parfois sur d’autres, tel que Bell tombant amoureux d’Aiz (ce qui était prévisible ce n’est même pas un spoiler !). Mais tout finit par se rattacher à l’intrigue principal tournant autour de Bell.

Du coup, venons-en aux personnages. Il y en a une multitude, autant parmi les Dieux que chez les mortels. J’ai beaucoup aimé la personnalité de Bell, il est déterminé et ne se laisse pas abattre. Il continue de croire qu’un jour il sera un vrai aventurier, lui qui n’appartient à la Familia d’Hestia que depuis deux semaines au début du roman. Venons-en ensuite à Hestia elle-même. Très clairement, je n’ai pas su l’aimer. Le corps qu’elle a choisi en venant dans le monde des mortels est celui d’une jeune fille, et, malgré son immortalité et son âge divin, elle est à l’image de son corps et agit comme une enfant, devenant jalouse et faisant des caprices. J’ai vraiment eu du mal avec elle ! Concernant Aiz, et bien on n’entend pas souvent parler d’elle mais elle parait réservée, se contentant de dire le nécessaire. Après, il y en a plein d’autres mais donner mon avis pour chaque prendrait trop de temps ! En tout cas, chacun a une personnalité unique et si bien creusée qu’il m’arrivait de les détester ou de les aimer. Cela donne un côté réaliste vraiment agréable !

Concernant la plume de l’auteur, je la trouve vraiment belle, avec de jolies phrases bien construites qui se lisent d’une traite. Par contre, j’ai l’impression que, parfois, l’auteur se perd dans ses explications. Je pense notamment aux aventuriers qui, en gros, ont une sorte de code dans le dos, indiquant leur niveau de force, d’agilité, de défense, etc. J’ai vraiment eu du mal à suivre les explications qui se poursuivent sur plus d’une page. C’était vraiment long par rapport au reste des informations données par l’auteur. La grande majorité nous permet de mieux comprendre l’univers, mais parfois c’est assez difficile comme je viens de le dire. Par contre, le livre est capable d’être époustouflant de réalisme, on se croirait presque plongé dans l’histoire parfois. L’auteur nous décrit bien chaque scène avec un vocabulaire plutôt riche.

Je voulais ensuite dire quelques mots sur l’histoire en général. Ce roman a la qualité de s’adapter à tous les âges car l’auteur écrit vraiment bien et je pense que l’histoire ne s’adapte pas seulement aux jeunes, mais à tout le monde. Comme on en discutait avec Alicia de Papillon-Voyageur lors de notre lecture commune, le personnage principal n’a que quatorze ans, on pourrait penser que le livre n’est réservé qu’autour de cette tranche d’âge mais pas du tout ! On avait parfois l’impression qu’il avait seize ou dix-sept ans car il parait assez mature par rapport aux gens de son âge. Mais cela donne ainsi un aspect plus ouvert à tous à l’intrigue.

Il me faut enfin vous dire un petit quelque chose sur les illustrations et sur la fin. J’ai trouvé les dessins splendides ! Ils apportent un aspect visuel à certaines scènes, ce qui est toujours un plus, même si les descriptions de l’auteur suffisent parfois. Mais n’ayant jamais lu de light novel, cela m’a surprise de voir des illustrations mais j’ai adoré ! Elles sont très bien faites et parfois assez drôles ! Une petite touche d’humour et d’originalité dans une histoire palpitante et très bien menée ! Parlons maintenant, en quelques mots, de la fin. Je la trouve vraiment bien menée, et elle nous donne envie de vouloir lire la suite ! Tout au long du roman, l’auteur nous a montré son talent incroyable, et avec cette fin, il ouvre sur quelque chose d’encore meilleur ! Je n’ai qu’une envie : pouvoir lire le second tome !

En bref, une light novel que j’ai dévoré et dans laquelle Fujino Omori nous présente un univers parfaitement construit et écrit d’une plume de maître ! Je recommande ce roman à tous ! Ma première expérience en matière de light novels est très réussie j’ai adoré ! Pas un coup de cœur, car cette fin a éveillé ma curiosité, et je me dis que les autres tomes peuvent être encore meilleurs !

◆ Note : ★★★★★ ◆



AVIS DU BLOG PARTENAIRE, Papillon Voyageur
A retrouver ici : 



EXTRAIT

« Le Donjon, c’est le Donjon. Que pourrait-il y avoir d’autre que des murs glacials et des monstres ? »

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s